Thème 3 : Le profil du terminologue

Les activités pouvant être exercées par le terminologue semblent aujourd'hui tellement multiples, et exigent de lui tellement de connaissances et d’aptitudes variées que l’on peut se demander s’il existe aujourd’hui un ou des profils du terminologue (par exemple les documents de RaDT et d’OTTIAQ). Suivant les pays, le métier de terminologue se rapproche soit de celui d’informaticien, soit de celui de documentaliste ou soit encore de celui de traducteur. Cependant, les offres d’emploi mentionnant le mot « terminologue » ne sont plus aussi rares que précédemment. Ceci amène à se poser des questions sur ce que sont la vie professionnelle et les conditions réelles de travail du terminologue : quels seraient la place et le niveau idéaux que devrait occuper dans un organigramme le poste du terminologue, de quel pouvoir et de quel salaire cette position devrait-elle être assortie ? Voilà des questions qui n’ont encore été que rarement abordées et dont nous aimerions débattre.

Par ailleurs, peut-on encore raisonnablement prétendre à former des professionnels aptes à tous les positionnements et maîtrisant tous ces aspects potentiels de l’activité terminologique ? Où s’arrêtent la formation et les activités du terminologue ? Quelles sont les distinctions et les convergences entre toutes les formations en documentation, en communication, en linguistique, en informatique et en terminologie ?

Voulons-nous une identité forte et donc monolithique, ou une image plus floue et peut-être difficilement défendable ? Si le terminologue fait aussi de l'informatique, l'informaticien peut-il aussi faire de la terminologie ? La terminologie peut-elle s’introduire partout parce qu’il s’agit uniquement d’une technique et non d’un métier ?

Le point de départ de cette session résiderait dans l'examen des documents existants décrivant le profil du terminologue, et tout spécialement dans l’étude de leurs contenus et de leurs dispositions.

Questions :

  • De quels profils disposons-nous ? Sont-ils suffisants? Quelle est leur distribution?
  • De nouvelles compétences sont-elles souhaitables/souhaitées ? Doivent-elles être inclues dans la formation, et sous quelle forme ?
  • Comment recrute-t-on un terminologue ?
  • Quel est le statut professionnel du terminologue ?

Tweets

Agenda

 

2017


Seminar in Wales
4 September
Bangor
Wales

 

Realiter 2017
6-7 October
Barcelona
Catalonia

 

SLOVKO 2017
25-27 October
Bratislava
Slovakia

 

ELETO 2017
9-11 November
Athens
Greece

 

TOTh workshop
17 November
Castelló
Spain


International Symposium
13-14 November
Bucharest
Romania